top of page

Le lierre terrestre, une aromatique sauvage à portée de main !

Dernière mise à jour : 18 août 2023


Lierre terrestre - Glechoma hederacea
Lierre terrestre - Glechoma hederacea

Le lierre terrestre (Glechoma Hederacea) est une plante vivace très commune en France de la famille des Lamiaceae. Comme de nombreuses plantes de cette famille, elle est très aromatique et peut donc être utilisée en cuisine autant que pour ses qualités thérapeutiques !


Vous pourrez la trouver dans les clairières et lisières forestières fraiches, les haies, les friches et même les jardins. Cette plante apprécie les stations de pleine lumière ou de mi-ombre avec un sol riche, mais restant frais voir humide. Elle est généralement présente en tapis grâce à ses tiges stolonifères qui s’enracinent pour former de nouveaux pieds, comme les fraises !


Comme de nombreuses autres espèces de sa famille, le lierre terrestre possède une tige carrée, des feuilles opposées et décussées (implantées à 90° par rapport au niveau suivant), et une corolle bilabiée en forme de « gueule de loup ».

Si l’on observe plus précisément ses feuilles, on peut remarquer que ces dernières sont longuement pétiolées notamment les feuilles basales, qu’elles sont velues comme le reste de la plante, et qu’elles sont simples, en forme de cœur (cordées), avec de bord du limbe crénelé, et à nervation palmée. Les feuilles sont aromatiques. Froissez-les entre vos doigts pour en révéler les aromes !

Les fleurs sont insérées par 2 ou 3 à l’aisselle des feuilles et sont de couleur lavande tâchées de pourpre. Elles sont visibles de mars à mai et sont caractéristiques de la famille des lamiacées. Observez la fleur, combien d’axe de symétrie comptez-vous ? On compte un seul axe de symétrie, on appelle ce type de fleur zygomorphe. Le calice possède 5 dents légèrement inégales. La corolle est nettement bilabiée. Le fuit est un tétrakène .

Illustration de lierre terrestre, Johann Georg Sturm (Painter: Jacob Sturm), Public domain, via Wikimedia Commons
Lierre terretsre, Johann Georg Sturm via Wikimedia Commons

Au stade de feuille, le lierre terrestre peut être confondu avec le bugle rampant et l’alliaire. Un bon moyen de différencier le lierre terrestre et le bugle rampant (Ajuga reptens) est d’observer attentivement la tige carrée. Dans le cas du bugle la tige n’est velue que sur deux côtés opposés ! Dans le cas de l’alliaire (Alliaria petiolata), les feuilles ont une forte odeur d’ail une fois froissées, la tige est ronde et la plante est presque glabre.


Le lierre terrestre est connu est utilisé depuis longtemps. Il entrait par exemple dans la composition de la bière à la place du houblon jusqu’au XVIIe siècle ! Il était et est toujours utilisés pour ses propriétés médicinales en cas de toux grasse, d'encombrement des bronches pour ses propriétés expectorantes . Ces propriétés sont notamment dues à la présence de marrubiine que l’on retrouve aussi chez d’autres espèces comme le Marrube blanc (Marrubium vulgare) et l’Hysope (Hyssopus officinalis). Dans ce cadre les sommités fleuries sont récoltées et utilisées en infusion.


Botanecdote : le lierre terrestre était utilisé pour aromatiser la bière jusqu'au XVIIe siècle ! Il fut ensuite remplacé par le houblon pour ses propriétés de conservation.

En tant que plante aromatique, les feuilles et les fleurs sont comestibles et peuvent accompagner salades, fromages frais ou aromatiser des boissons. Elle s’utilise un peu comme la menthe qui est une cousine.


Connaissiez-vous cette plante ? L’avez-vous déjà croisée près de chez vous ou dans votre jardin ? Si c’est le cas, sachez que la plante est mellifère et qu’elle fera le bonheur des abeilles !





 

Lexique :

Calice : Enveloppe extérieure de la fleur recouvrant, le plus souvent, la base de la corolle et composée de l’ensemble des sépales

Corolle : Partie de la fleur formée par l'ensemble de ses pétales

Expectorant : Fluidifiant bronchique facilitant l'expectoration des sécrétions produites par les voies respiratoires inférieures (trachée, bronches, alvéoles pulmonaires).

Mellifère : Se dit d'une plante dont le nectar est récolté par les abeilles pour élaborer le miel

Stolonifère : Qui produit des stolons, c'est à dire des tiges aériennes rampantes qui s'enracinent en produisant de nouveaux pieds

Tétrakène : Fruit sec, indéhiscent, se fragmentant à maturité en quatre méricarpes akénoïdes. Notes : Ex.: le fruit des Lamiacées. Références : BOULLARD, B., 1988.

Zygomorphe : Se dit des fleurs symétriques par rapport à un plan (ex. l'orchidée).


 

Ressources et liens :



Comments


bottom of page