top of page

La tanaisie, une épice locale

Dernière mise à jour : 18 août 2023


Tanaisie - Tanacetum vulgare
Tanaisie - Tanacetum vulgare

La tanaisie est une astéracée très commune en Eure et Loir que j'apprécie beaucoup, d'une part par son odeur qui ne laisse pas indifférent, soit on aime, soit on déteste ! C'est d'autre part une plante multi-usage qui peut vous rendre bien des services dans votre jardin ou votre potager ! Partons à la découverte de ce soleil de nos sentiers.


 

La reconnaître et l'observer

La tanaisie ou tanacetum vulgare de son nom scientifique est une plante vivace que vous pouvez croiser régulièrement en Eure et Loir sur les accotements, les talus, ou dans les friches et prairies abandonnées. La plante est peu regardante quant au sol sur lequel elle s'installe mais sera présente sur les lieux ensoleillés. Je la croise par exemple sur les bords de route entre Lormaye et Maintenon sur les station sèches et en plein soleil.

La tanaisie a une senteur très caractéristique, ses feuilles au froissement ont une odeur camphrée, de même que ses fleurs qui sentent le miel et les épices. La floraison a lieu de juillet à septembre, nous n'allons donc pas tarder à pouvoir en profiter !


Botanecdote : La tanaisie, par son goût épicé fut utilisé en remplacement d'épices couteuses comme la muscade ou la cannelle !

La tanaisie peut mesurer jusqu'à 1m20. La tige est droite, simple et est complètement glabre. Vous ne trouverez pas un poil sur cette belle dame ! La tige peut prendre une coloration rougeâtre par le bas. Les feuilles sont quant à elle un peu semblable à des fougères : D'une couleur vert franche, est sont entières, fortement découpées et 2 fois divisées, le limbe est denté, et leur forme globale est ovale allongée. On dirait une dentelle végétale ! Elles sont embrassantes sur la tige et alternes alors qu'elles forment une touffe à la base de la plante.

L'inflorescence est un capitule aplati composé uniquement de fleurs jaunes tubulées très petites et hermaphrodites. Les capitules, inflorescence typique de la famille des astéracées, sont regroupés en corymbes serrées donnant l'illusion d'un beau bouquet ou d'une super piste d'atterrissage à pour les insectes pollinisateurs !

Les fruits sont de petits akènes dispersés par le vent. On parle alors de dissémination anémochore !

Il n'y a aucune confusion possible dès lors que vous connaissez son odeur qui est très caractéristique !

Tanaisie - Tanacetum vulgare
Tanaisie - Tanacetum vulgare

Botanecdote : La tanaisie fait partie des nombreuses plantes entrant dans la très secrète recette de la Chartreuse ! Une liqueur à base de 130 plantes, qui n'est pas du tout liée à la ville de Chartres mais d'un monastère au cœur du massif de la Chartreuse en Isère. La liqueur, avant d'être un apéritif apprécié servait à se soigner... tout du moins le premier verre !

Récapitulons la description de la tanaisie

  • Ecologie : accotements, talus herbeux, friches, prairies abandonnées ensoleillé

  • Port : herbacée vivace à la tige simple, dressée et glabre, parfois rougeâtre, d'1m20, à odeur camphrée

  • Feuille : grandes, opposées, simples, entières, fortement découpées, 2 fois divisée, dentée, de forme ovale allongée, embrassante sur la tige. En touffe à la base.

  • Fleur : en corymbe serrées de capitules aplati de fleurs petites, jaunes et tubulées

  • Fruit : Akène sans aigrette




 


Que faire avec la tanaisie ?

Pour commencer, les feuilles et les fleurs sont amers et aromatiques. Les deux parties sont consommables en petites quantités et notamment pour aromatiser des plats (cakes, omelettes, légumes,...) les desserts et les liqueurs. L'associations que j'aime particulièrement est avec le chocolat ! Je vous partagerai une recette de gâteau au chocolat qui a toujours du succès. Si vous ne souhaitez pas avoir l'amertume de la plante il vous suffit de simplement faire infuser les feuilles ou les fleurs dans du lait, de l'eau ou du beurre puis d'utiliser ceux ci après filtration dans vos recettes !


La tanaisie aussi appelée herbe aux vers est une de nos plantes médicinales traditionnelle. Ses principes amers lui donnent des propriétés toniques et digestives comme sa cousine l'absinthe. Son huile essentielle contient aussi de la thuyone, une molécule toxique à haute dose ayant des effets neurotoxiques, désinhibants et hallucinogènes. La tanaisie est aussi riche en camphre. De par sa composition la tanaisie est vermifuge et insectifuge ! Elle fut aussi utilisée à haute dose en Angleterre pour ses propriétés abortives et emménagogue. Les femmes provoquaient ainsi les menstruations et mettre fin à une grossesse non désirée. Sa consommation est donc strictement à éviter pour les femmes enceinte, par simple précaution !

La tanaisie est utilisée depuis le moyen âge et faisait partie des carrés des simples présents dans les abbayes et monastères.


Botanecdote : La tanaisie a des propriétés insectifuges c'est à dire qu'elle repousse bon nombre d'insecte ! Elle est ainsi suspendue au poulailler pour protéger les poules mais aussi elle peut être disposée dans le couchage de votre animal de compagnie pour lutter contre les tiques et les puces !

Feuilles de tanaisie - Tanacetum vulgare
Feuilles de tanaisie - Tanacetum vulgare

Elle est ainsi très utilisée au jardin ou à la maison ! Plantée dans votre potager, elle va repousser les pucerons par exemple, en plus d'être ornementale. En purin, vous pouvez profiter de ses propriétés insectifuges, pulvérisé sur vos plantations. A la maison, quelques feuilles frottées sur la peau permettraient de se protéger des tiques, quelques feuilles séchées dans les placards protégeraient les vêtements, quelques feuilles dans le couchage de votre animal de compagnie le protégerai des tiques et puces !

La tanaisie peut de plus être utilisée en teinture pour obtenir des jaunes ou des kakis en fonction du mordant utilisé.


Botanecdote : La tanaisie séchées était introduite dans la confection des matelas il y a for longtemps, pour éloigner les puces et les fourmis !

Avez-vous croisé la Tanaisie lors de vos balades sur le bord des chemins ? N'hésitez pas à froisser ses feuilles pour profiter de son parfum camphré ! Ou sinon vous pouvez simplement profiter de ses belles inflorescences ensoleillées ! Avez-vous déjà utilisé la Tanaisie ?


 

Lexique

Abortive : Qui fait avorter.

Alterne : adjectif désignant des feuilles disposées de chaque côté de la tige, à des hauteurs différentes.

Camphre : Le camphre est un composé organique bicyclique solide issu du camphrier

Capitule : inflorescence formée de fleurs sessiles serrées les unes contre les autres.

Corymbe : Inflorescence dans laquelle les fleurs, portées par des pédoncules divergents, de longueur différente et rattachés à des points différents de la tige, se trouvent au même niveau au sommet, de façon à former une sorte de parasol.

Désinhibant : Qui désinhibe, qui ne réfrène plus

Embrassante : se dit d'une feuille dépourvue de pétiole et dont la base du limbe ou les oreillettes entourent plus ou moins complètement la tige ou un rameau.

Emménagogue : Qui provoque ou facilite le flux menstruel.

Glabre : adjectif désignant une plante ou une partie de plante ne portant pas de poils.

Hallucinogène : Substance solide ou liquide qui provoque des hallucinations ou des états pathologiques euphoriques.

Herbacée : se dit d'une plante non ligneuse (dont la tige n'a pas la consistance du bois), le terme de plantes herbacées désignant pour sa part des plantes non ligneuses dont la partie aérienne meurt après la fructification.

Hermaphrodite : adjectif caractérisant les plantes portant des fleurs avec les organes des deux sexes (étamines et pistil).

Inflorescence : mode de groupement des fleurs d'une plante, ou groupe de fleurs potées par un rameau dont toutes les feuilles sont des bractées.

Insectifuge : Qui fait fuir les insectes.

Menstruation : Phénomène physiologique mensuel observé chez la femme non enceinte en période d'activité génitale, c'est-à-dire de la puberté à la ménopause, et caractérisé par un écoulement sanguin d'origine utérine.

Neurotoxique : Substance toxique pour le système nerveux.

Tubulé : à corolle actinomorphe en tubes terminés par de minuscules lobes tous égaux (dans le capitule des composées)

Vermifuge : Qui a la propriété de détruire ou d'expulser les vers intestinaux.

Vivace : se dit d'une plante vivant plus de trois saisons (on parle de plante pérenne lorsqu'elle semble vivre indéfiniment). Les arbres sont le meilleur exemple des plantes vivaces.


 

Ressources et liens


CORDIER J., DUPRÉ R., BELLENFANT S. & GAUTIER S. 2021. — Atlas de la flore du Centre-Val de Loire. Muséum national d'Histoire naturelle, Paris (ISBN 9782366622812)


G. Debuigne, F. Couplan - Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes - Edition Larousse 2013, 2019 (ISBN 9782035968500)


Paul-Victor FOURNIER - Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France - Editions Omnibus 2010 (ISBN 9782258084346)


F. COUPLAN, E. STYNER - Plantes sauvages comestibles et toxiques - Editions Delachaux et Niestlé 2018 (ISBN 9782603025475)


Nathalie DESHAYES - Blog Plantes sauvages comestibles - ":La Tanaisie, toxique ou comestible", 2019 : https://plantes-sauvages-comestibles.com/la-tanaisie-toxique-ou-comestible/








Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page